cas extrêmes

Sur les quatre milliards et demi d’êtres humains qui peuplent la Terre, vingt personnes peut-être sont capables d’écrire un livre en un an. Certains soulèvent des voitures, aussi. D’autres font des courses de traîneaux à chiens qui durent une semaine, descendent les chutes du Niagara dans un tonneau ou passent en avion sous l’Arc de Triomphe. Certaines femmes enfantent sans douleur. Il y a des gens qui mangent des voitures. Nous ne sommes pas obligés de considérer les cas extrêmes comme la norme.
Annie Dillard, En vivant, en écrivant,
traduit de l’anglais (États-Unis) par Brice Matthieussent.
Paru en 1989 (The Writing Life), traduit en français en 1996.