ce piment dont on ne peut se passer

« Arcueil était un endroit découvert au terme de longues recherches, pareillement favorable aux visites rituelles et aux escapades précipitées. Penser à la paix qu’il interromprait, aux sombres passions sous une surface hypocrite lui plaisait car rien n’est plus trompeur que la finesse petite-bourgeoise, plus mensonger que la confiance du bon voisinage. Après bien des errances, de choix erronés et de fréquents déménagements dans la quête d’un havre suffisamment secret pour assurer le confort et suffisamment public pour pouvoir compter, fût-ce un peu, sur ce piment dont on ne peut se passer — la stupéfaction des hypocrites. Arcueil avait paru pour toute âme libertine avide le refuge parfait où se réconforter et se consoler, où s’abreuver à la source de l’enthousiasme. »
En librairie à partir du 22 janvier 2019.