Le jour où ma mère toucha Robert Ryman

STEFAN SULZER

Le jour où ma mère toucha Robert Ryman
Titre original : The day my mother touched Robert Ryman
Traduit de l’anglais par Stéphane Vanderhaeghe
160 pages / 15 € / Format : 13 x 20 cm / ISBN 979-10-95434-23-8
Conception graphique : Mr Thornill
Parution le 11 février 2020
×
Le livre de l’artiste suisse Stefan Sulzer raconte l’histoire d’une visite à la Dia Art Foundation à Beacon, près de New York, au cours de laquelle la mère de l’artiste s’est sentie si offensée par l’élégante simplicité des peintures de l’américain Robert Ryman, qu’elle a laissé glisser lentement et avec la plus grande concentration sa main sur une de ces peintures. Stefan Sulzer combine cette histoire avec des déclarations et des informations sur le travail de Ryman et crée ainsi un récit poétique sur la réception analytique et émotionnelle de l’art. La conception du livre, qui reprend celle de l’édition originale parue aux éditions Taube et qui reçut en 2017 le prix européen du livre d’artiste Bob Calle, emprunte à la démarche de Ryman. L’utilisation excessive de l’espace blanc construit un objet subtil et hermétique, en lien avec un des énoncés du livre : « Mallarmé disait de la blancheur de la page qu’elle agissait tel un vide qui contrastait de manière apaisante avec l’intensité signifiée par la noirceur des lettres imprimées. » 

×
« Il s’agit sans aucun doute d’un livre d’artiste, mais certainement pas seulement d’un livre d’art. Je dirais plutôt poétique et politique. Je l’ai lu attentivement du début à la fin : Je vous recommande de vous donner aussi une chance de laisser libre cours à son concept pur et radical. » Christian Schwarm, Independent Collectors