Naja Marie Aidt

Naja Marie Aidt
Si la mort t’a pris quelque chose rends-le
Le livre de Carl
(titre original  : Har døden taget noget fra dig så giv det tilbage. Carls bog)
traduit du danois par Jean-Baptiste Coursaud
DANEMARK
Parution le 22 septembre 2020 
×
Née en 1963 au Groenland, Naja Marie Aidt est une des écrivaines danoises les plus reconnues de sa génération. Elle a fait ses débuts en 1991 avec un recueil de poèmes, et plusieurs autres ont suivi, parfois écrits à quatre mains.
Elle a écrit aussi plusieurs recueils de nouvelles, genre qu’elle affectionne particulièrement : Om Brud, 2019 ; Bavian, 2006, récompensé par le Nordisk Råds Litteraturpris ; Tilgang, 1995 ; Vandmærket, 1993.
Son premier roman, Sten, Saks, Papir, est paru en 2012.
Elle a écrit également des pièces de théâtre et radiophoniques, des livres pour enfants.
Son travail, tant dans le domaine poétique que dans celui de la prose, est souvent une évocation de la vie quotidienne — de sa tension, de la perte de contrôle de soi et de son environnement, du basculement possible alors dans le chaos — et des expériences que l’homme et la femme font dans le monde.
En 2015, Naja Marie Aidt a été frappée par une terrible tragédie personnelle. Si la mort t’a pris quelque chose rends-le. Le livre de Carl, le livre qu’elle a pu écrire ensuite, est paru au Danemark en 2017.
Sa traduction américaine, When Death Takes Something from You Give It Back : Carl’s Book, parue en 2018 chez Coffee House Press, a figuré dans sélection du National Book Awards in Translated Literature 2019.
×
Naja Marie Aidt©Mikkel Tjellensen