Stefan Sulzer

Stefan Sulzer
Le jour où ma mère toucha Robert Ryman
(titre original  : The Day my Mother touched Robert Ryman)
Traduit de l’anglais par Stéphane Vanderhaeghe
SUISSE
Parution le 11 février 2020
×

Né en 1978 en Suisse, Stefan Sulzer a étudié les beaux-arts à Zurich (Zürcher Hochschule der Künste), Glasgow (Glasgow School of Arts), New York et Londres (Goldsmiths College). Il enseigne à la Haute école des arts (Hochschule der Künste) de Berne (Suisse). Ses travaux sont présents au Centre Pompidou (Paris), à la Tate Modern (Londres), au Salon Dahlmann (Berlin) ou encore à la Helmhaus (Zurich). En parallèle à son approche conceptuelle de la vidéo, du son, de la photo et de l’installation, il a produit plusieurs livres d’artiste avec les éditions Taube (Zurich/Stuttgart), dont The Day My Mother Touched Robert Ryman, qui a reçu en 2017 le prix européen du livre d’artiste Bob Calle. Avant cela, il avait d’ailleurs présenté en 2015 le projet sous la forme d’une vidéo à la Galerie Bernhard (Zurich). Son site internet : stefansulzer.com
×
Né en 1977, Stéphane Vanderhaeghe est l’auteur de deux romans parus aux éditions Quidam, Charognards et À tous les airs, et d’un essai consacré à l’œuvre de l’auteur américain Robert Coover. Il a traduit David King s’occupe de tout, de Joshua Cohen, paru en août 2019 aux éditions Grasset.