Vie & mémoire du docteur Pi

Im_Couverture1

Vie & mémoire du docteur Pi Edgar BAYLEY
Traduit de l’espagnol (Argentine) par Jean-Marie Saint-Lu
Postface d’Alicia Dujovne Ortiz
120 pages / 16 € / Format : 13 x 20 cm / ISBN : 979-10-95434-01-6
Conception graphique : Mr Thornill
Date de publication :  26 avril 2016

Lire Vie et mémoire du docteur Pi c’est s’exposer à vivre une expédition à nulle autre pareille. Impossible de revenir en arrière, impossible de ne pas se perdre. La logique de son monde, familier quoique invraisemblable, est un puzzle que seul le docteur Pi peut résoudre, composé à parts égales de comédie, de poésie et d’absurdité. Pour suivre avec plaisir ce mélange de James Bond et Buster Keaton, imperturbable et charismatique, astucieux et d’une arrogance discrète, il suffit de suspendre son incrédulité, afin d’aller à la rencontre d’une création littéraire sans équivalent.
« L’ensemble des épisodes qui composent la saga du Dr Pi nous précipitent dans une atmosphère de Série Noire sans sang, ou de roman gothique sans châteaux ni fantômes… Quoi qu’il en soit, le Dr Pi est un personnage d’une grande réputation. Un fonctionnaire important ? Un savant ? Un homme possédant des pouvoirs ? (…) Sa sévère redingote, son haut-de-forme, sa canne épée lui confèrent la respectabilité d’un magistrat. Mais le Dr Pi ne crée pas l’absurde. Simplement il l’assume, comme dans toute existence. » Enrique Molina, poète, extrait de El Dr Pi o el hombre de la aventura permanente, traduction de l’espagnol par Laurence Guéguen, paru dans Anthologie, une publication (épuisée) des éditions du Centre Culturel Argentin parue en 1985
« Ce docteur Pi, c’est vraiment quelqu’un ! Je n’avais encore jamais rencontré un tel personnage. Ses histoires vous feront souvent rire de bon cœur. » Tania Hershman, écrivaine
« Edgar Bayley a créé un personnage, le docteur Pi, une créature dotée d’un sens aigu de l’humour noir, dont, avant de les réunir en volume, il partageait les aventures, à voix haute et non sans malin plaisir, avec les jeunes amis et collègues dont il aimait s’entourer dans les périodes si douloureuses et sombres pour le pays qui furent celles de la dictature militaire. Ennemi décidé de toute arrogance et de toute bassesse, Edgar Bayley fut capable de défendre ses idées et ses sentiments dans l’exercice de la création poétique et de la réflexion esthétique, auxquelles il consacra la totalité de son existence. Il apprit aussi à toujours mettre en pratique les convictions éthiques qui l’accompagnaient depuis sa jeunesse, telle une réserve morale innée, peu évidente pour ceux qui s’arrêtaient seulement à son apparence étrange, parfois même excentrique, en raison de sa taille immense, de son sens de l’humour et de sa gentillesse de grand garçon. » Rodolfo Alonso, La Nacion
« Dans Vie et mémoire du docteur Pi, il y a le sentiment que le lecteur ne sait pas du tout où il va, et qu’Edgar Bayley ne le sait pas non plus. C’est un vrai sentiment d’absurdité spontanée — absurde et banal à la fois. Cela vous emporte vraiment loin. Son style a aussi quelque chose de très inclusif. Toute littérature est construite sur une référence culturelle, à différents niveaux, mais Edgar Bayley n’est certainement pas étouffant. Il veut que vous le suiviez. En ce sens, il est un auteur très généreux. » Emily Troder, traductrice américaine de Vie & mémoire du docteur Pi
« Pour suivre les aventures du docteur Pi, il faut imaginer un héros d’Arthur Conan Doyle ou de Jules Verne rencontrant des marlous de Raymond Chandler pour des combats rapides dans une arène dessinée par Gabriel Garcia Marquez. » Michael Dustin, écrivain
« Une capacité de concentrer en quelques pages, quelques lignes parfois, des éléments antinomiques, des métaphores saugrenues, des ébauches de récits qu’il revient au lecteur de compléter. […] c’est un des grandes réussites de ce volume inclassable, il est plus facile de dire ce qu’il n’est pas que ce qu’il est, comme un objet qui ne se matérialiserait qu’à travers des contours en négatif… » Guillaume Contré, Le Matricule des anges, numéro de juillet-août 2016 Lire La grande clarté de l’ambiguïté
« Mille rebondissements à la minute, les aventures du docteur Pi baignent dans un délicieux parfum de surréalisme désuet. Un peu un héros de Conan Doyle coincé dans des dessins de Glen Baxter. Une belle trouvaille. » Éric Pessan, écrivain, sur sa page Facebook du 28 juillet 2016
« Curieux Docteur Pi, dont l’extravagance vaut pour elle-même. Saine provocation jouissive dont on imagine effectivement le film. Vague air de famille aussi avec un Plume de Michaux ou un Marcovaldo de Calvino, la naïveté en moins. Bref que du plaisir, certes gratuit mais jamais gâché pour autant. » Yves Mugny, écrivain
Lire un extrait de Vie & mémoire du docteur Pi

do_photo_dr_pi_3